Portrait de marcheuse – Lan

La passion avant tout

A la personnalité singulière, Lan est une jeune femme passionnée par son métier, la musique et la rénovation des meubles anciens. Rencontre avec Lan, une artisane, proche de la nature. 

Un brin artiste et follement passionnée, Lan préfère les chemins de traverse aux sentiers balisés. « Je ne fais rien comme les autres », admet la jeune femme d’origine vietnamienne. Alors que sa formation initiale la destinait à la comptabilité, Lan a très vite délaissé les chiffres pour un métier d’engagement basé sur le relationnel. « Je suis conseillère en insertion professionnelle sur Vannes, au sein d’une association départementale et j’adore ce que je fais. C’est un métier de passion ». En dix ans de carrière, Lan a accompagné des publics très différents. Aujourd’hui, à 35 ans, elle se consacre aux personnes, en recherche d’emploi et s’investit plus particulièrement auprès des femmes. « Il est beaucoup plus facile de trouver un emploi à un homme. Les femmes que j’accompagne sont souvent dans des situations de grande précarité et de fragilité. Elles sont sans qualification, sans formation et beaucoup d’entre elles élèvent seules leurs enfants », précise Lan. Alors, marcher pour toutes ces femmes invisibles, c’est pour elle une évidence. 

Lan se qualifie de « petite marcheuse ». Pour autant, elle a déjà participé à trois étapes du GR34. « J’ai commencé par l’étape cinq, dans le Golfe du Morbihan. Les chemins étaient trempés à ce moment-là et cette randonnée était vraiment difficile. Nous avons même dû enlever nos chaussures pour traverser certains endroits ». Malgré cette première expérience un peu ardue, Lan n’a pas renoncé à la Marche des femmes invisibles. « J’ai participé à la randonnée sur Quiberon, mais le samedi uniquement, puis celle du Pouldu dans le Finistère ». Un entrainement qu’elle espère profitable pour gagner en endurance et pouvoir enfiler les kilomètres, au côté de son amie Gwen. « J’ai commis une erreur de débutante : j’ai suivi le rythme de Gwen. Chose que je n’aurais jamais dû faire, mais je pense bien arriver à son niveau » !

Concert, méditation et récup : le trio zen 

Celle qui ne baisse jamais les bras et n’a de cesse de se remonter les manches pour les autres, puise sa force dans la nature. « C’est elle qui me ressource. L’été, j’aime partir sur les routes de France avec mon camion. Je recherche la tranquillité et j’apprécie cette sensation de liberté que l’on a quand on voyage en autonomie, loin des campings et des plages. M’allonger sur une serviette, c’est pas mon truc. Je m’ennuie très vite ». D’un tempérament actif, Lan sait aussi apprécier les moments de solitude, propices à l’introspection. « Gwen m’a fait connaitre Mère Meera et les darshans, un rituel de méditation. De nationalité indienne, Mère Meera vit en Allemagne et vient en France une fois par an, à Pont-à-Mousson, près de Nancy. Alors, je fais le voyage pour la rencontrer ».  

La musique occupe aussi une grande place dans la vie de Lan. Elle aime le folk essentiellement, mais aussi les musiques du monde qu’elle écoute en concert, au festival Transmusicales de Rennes dont elle est fan ou sur sa platine. « J’ai une collection de 300 vinyles à peu près. Il m’arrive de choisir un disque pour sa pochette et souvent, je fais de très belles découvertes. Je ne les achète que d’occasion ». 

Le vinyle est un objet central de son habitation. « Je viens d’emménager dans une nouvelle maison. Il me fallait de la place pour pouvoir tous les mettre et aussi, un espace pour installer mon atelier ».

Lan a également la passion de la récup. Le week-end, vous la trouverez probablement dans son atelier en train de poncer, peindre, tailler… « C’est vrai, je passe beaucoup de temps dans mon atelier. Je bricole, je fabrique toutes sortes d’objets de décoration. Mais, ce que je préfère, c’est travailler le bois et rénover les meubles anciens. Ikéa, c’est pas mon truc » ! Autodidacte, Lan regarde des tutos et fait partie d’un groupe d’amis qui comme elle, pratique la « seconde main ». 

Dans sa salle de bain et sa cuisine, ne cherchez pas de produits tout faits et suremballés. Ici, tout est 100 % « hand made » et naturel ! « Crème, shampoing, lessive…, je réalise mes cosmétiques et les produits ménagers à base de plantes et d’huiles essentielles ».

Prochains défis ? « Poursuivre le GR34 et découvrir le Vietnam que je ne connais pas encore puisque je suis née en France, à Vitré ».      

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.