Étape 50 – Port vilh / Kervenni Vraz

Le lundi 8 novembre 2021

26 kms

 Je marche seule cette fois et c’est un choix 

Je marche pour mon père qui vit  très probablement ses dernières semaines sur cette Terre 

Je pense au grand marcheur qu’il était : Saint-Jacques-de-Compostelle, le Tro Breizh, etc ..

C’est d’ailleurs avec lui que j’ai fait ma première randonnée, adolescente 

Je marche en union de pensées avec lui afin de lui donner du courage pour cheminer sur son ultime route 

Je lui dédie cette marche comme une  prière

Je démarre à la pointe du Vilh sous la brume, juste là où finit l’aber Benoit 

L’automne bat son plein :  feuilles qui tombent, arbres et fougères aux tons mordorés 

Pas un souffle de vent , la mer est calme et paisible, elle déroule lentement le flux de ses flots 

Une multitude d’oiseaux marins le long du rivage : huitriers-pies, tourne-pierres, bernaches cravants, les oiseaux

migrateurs sont arrivés !

Près des dunes de sainte Marguerite s’égrènent une multitude de récifs 

Au loin, très loin on entend la houle qui gronde alors qu’ici la mer est paisible, comme une barrière de corail…

Le ciel est bas, le temps nuageux 

Je chemine à marée basse puis je rentre dans l’aber Wrach ( le dernier des trois abers)

Le fort Cézon en garde l’entrée

Je chemine sur la « côte des légendes », dans la baie des anges …

D’ailleurs, je déjeune sur la plage des anges

Je préfère toujours prendre le chemin par la plage plutôt que le chemin côtier quand cela est possible 

Vers 13 heures le temps se lève

J’ai pris mon temps les 10 premiers kilomètres et maintenant il me faut accélérer, j’ai oublié que le soleil se couche

désormais une heure plus tôt

Plus je m’enfonce dans l’aber, plus le paysage devient forestier, automnal 

Je traverse une zone de chantier naval de réhabilitation de vieux gréements, justement nommée « le bel espoir « 

Je franchis le pont de la paluden qui traverse l’aber Wrach 

Vers 15h30 tombe une petite brume qui annonce la proche fin du jour 

La lumière change brutalement, j’accélère le pas 

Toute cette zone est dédiée aux activités de conchyliculture 

Puis je retrouve l’océan et arrive au terme de cette balade solitaire juste avant la nuit 

Je loge dans un petit hôtel face à la mer : doux moment de repos 

Je partage aussi cette musique qui s’harmonise bien avec cette balade : Cabane de Laurent Bardaine . Love is Everywhere

Ainsi qu’un livre d’une auteure islandaise qui m’a ravi tout récemment  Rosa Candida – Auður Ava Ólafsdóttir –

Étape 50 - Port vilh / Kervenni Vraz 1 - La Marche des Femmes Invisibles
Étape 50 - Port vilh / Kervenni Vraz 9 - La Marche des Femmes Invisibles
Étape 50 - Port vilh / Kervenni Vraz 23 - La Marche des Femmes Invisibles
Étape 50 - Port vilh / Kervenni Vraz 31 - La Marche des Femmes Invisibles
Étape 50 - Port vilh / Kervenni Vraz 47 - La Marche des Femmes Invisibles
Étape 50 - Port vilh / Kervenni Vraz 53 - La Marche des Femmes Invisibles
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email

Une réponse

  1. Merci infiniment pour très beau partage, dans ces, mots choisis et orientés vers une vie qui s’en va mais qui durera autrement au travers ces chemins empruntés. Magnifiques paysages. Merci chère Terre mère et ce regard que tu y poses Gwenaëlle. Tout a un sens ✨.
    Laurence 🐦🌺

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles liés

Étape 53 – Plouneour Trez / Menfig

Le lundi 22 novembre 2021 22 kms Je marche seule Je démarre cette randonnée sous l’œil bienveillant situé à l’entrée

Étape 47 – Porspaul / Porspoder

Le dimanche 24 octobre 2021 23 kms Marche en compagnie de Christine R, Sarah, Christine D, Patrick et ses deux